(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)

Posted By: Morocco
(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)

(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)
TNT-Rip by Clo2 | French | 55min | 640 x 368 | 25.000 fps | Avi | MPEG-4 XviD @ 894 Kbps | MP3 @ 112 Kbps | 402 MB
Genre : Documentaire

En compagnie de sa veuve Jocelyne, une évocation du cinéaste disparu en 2004, à travers l'hommage funéraire rendu par les Dogons à l'ami qui les a si souvent filmés.

Trois ans après le décès de Jean Rouch dans un accident de voiture au Niger ont eu lieu au pays dogon, au Mali, ses funérailles symboliques. L'auteur des Maîtres fous, de Chronique d'un été, de Moi, un Noir, de Jaguar, de Sigui… (au total une bonne centaine de films) repose en réalité au Niger où, à 86 ans, il tournait ce qui serait son dernier opus, Le rêve plus fort que la mort. Mais il avait demandé aux Dogons la faveur d'être ainsi accueilli parmi eux, une fois qu'il serait mort, par les danses, les chants et les masques qui, depuis des temps immémoriaux, accompagnent les âmes des défunts pour leur dernier voyage. Car l'ancien ingénieur devenu d'un même mouvement "africain", ethnologue et cinéaste dès ses premiers voyages sur le continent, dans les années 40, était initié aux rites secrets qu'il avait si souvent et si magnifiquement filmés. Jocelyne, sa veuve, épousée deux ans avant sa mort, est venue de France pour participer à cette grande cérémonie. Cornaquée par le vieil interprète et ami de Rouch, Pangalé, elle découvre sous l'oeil de la caméra le monde auquel son époux ne cessa de revenir, et nous guide tout au long du film.

La caméra brisée

"'Moi, un Noir', c'était lui", résume Jocelyne Rouch, sur la route qui la conduit vers le pays dogon. Plus qu'une biographie, ce film est une évocation du cinéaste à travers les étapes rituelles successives, commentées sur le vif et après coup, en voix off, par son épouse. Celui à qui son amour de l'Afrique inspira son mode si particulier de cinéma-vérité avait filmé maintes fois de telles cérémonies funèbres. Ses images et sa voix, immédiatement poignantes, se superposent à celles de ses propres funérailles. Un adieu vibrant et joyeux, où au milieu des libations de bière de mil, on va détruire solennellement, comme le veut la coutume, ce qui fut le principal instrument de travail du défunt : sa caméra Aaton.

Format : AVI
Format/Info : Audio Video Interleave
File size : 402 MiB
Duration : 55mn 19s
Overall bit rate : 1 016 Kbps
Writing application : VirtualDubMod 1.5.10.3 Fr | www.virtualdub-fr.org || (build 2550/release)
Writing library : VirtualDubMod build 2550/release

Video
ID : 0
Format : MPEG-4 Visual
Format profile : Advanced Simple@L5
Format settings, BVOP : 2
Format settings, QPel : No
Format settings, GMC : No warppoints
Format settings, Matrix : Default (MPEG)
Muxing mode : Packed bitstream
Codec ID : XVID
Codec ID/Hint : XviD
Duration : 55mn 19s
Bit rate : 894 Kbps
Width : 640 pixels
Height : 368 pixels
Display aspect ratio : 16:9
Frame rate : 25.000 fps
Color space : YUV
Chroma subsampling : 4:2:0
Bit depth : 8 bits
Scan type : Progressive
Compression mode : Lossy
Bits/(Pixel*Frame) : 0.152
Stream size : 354 MiB (88%)
Writing library : XviD 57

Audio
ID : 1
Format : MPEG Audio
Format version : Version 1
Format profile : Layer 3
Mode : Joint stereo
Mode extension : MS Stereo
Codec ID : 55
Codec ID/Hint : MP3
Duration : 55mn 19s
Bit rate mode : Constant
Bit rate : 112 Kbps
Channel(s) : 2 channels
Sampling rate : 48.0 KHz
Compression mode : Lossy
Stream size : 44.3 MiB (11%)
Alignment : Aligned on interleaves
Interleave, duration : 40 ms (1.00 video frame)
Interleave, preload duration : 504 ms
Writing library : LAME3.98r
Encoding settings : -m j -V 4 -q 3 -lowpass 15.6 -b 112


(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)

(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)

(Arte) Je suis un Africain blanc : L'adieu à Jean Rouch (2011)

~ Liens interchangeables ~



No Pass ;)

Un merci ?

D'autres documentaires ? >> Listing des documentaires