Tags
Language
Tags

André Breton, Paul Eluard, "L'Immaculée Conception"

Posted By: TimMa
André Breton, Paul Eluard, "L'Immaculée Conception"

André Breton, Paul Eluard, "L'Immaculée Conception"
2011 | ISBN: 2232123278 | Français | EPUB | 112 pages | 0.4 MB

Un recueil de poèmes en prose écrit à quatre mains, exécution exemplaire des programmes formulés dans Les Manifestes du surréalisme.

Ce livre est né en quinze jours au prix d'une écriture fiévreuse que facilitait « la connaissance parfaite que nous avions l'un de l'autre ». Ainsi Eluard décrit-il la collaboration fraternelle qui a donné naissance à une oeuvre sans équivalent, l'une des expressions majeures de la démarche surréaliste.

L'ordonnancement de cette véritable anthropologie poétique s'inspire de la Phénoménologie de l'esprit de Hegel, à qui est empruntée notamment la notion capitale de médiation. L'Immaculée Conception parcourt des zones dangereuses de l'être, dont Freud s'était fait le découvreur. S'inscrivant dans la pratique inaugurée par les Poésies de Ducasse, les auteurs recourent à des jeux de réécriture complexes qui relancent les surgissements de l'automatisme.

Loin de toute gratuité, ces procédures débouchent sur les questionnements graves qui habitent les deux auteurs. L'émerveillement coexiste alors avec le cheminement désespéré vers la mort qui emporte tout le livre.

Ce livre, publié à la fin de 1930, est le témoignage de l'amitié exceptionnelle et féconde qui s'est nouée dix ans plus tôt entre Breton et Eluard.

«Par sa poétique double de l'automatisme puis du collage, L'Immaculée Conception concilie les deux grands modes d'écriture, issus des Illuminations de Rimbaud et des Poésies de Ducasse, qui déterminent la majestueuse révolution surréaliste telle que celle-ci se trouve illustrée dans l'un des plus grands livres qu'elle ait jamais produits.

L'Immaculée Conception est ce livre. Son ambition est immense. Elle l'est à un tel point qu'aucun lecteur n'a pu en prendre encore la mesure. Il s'agit de tout faire tenir en l'espace des quelques pages fulgurantes qui donnent à cet ouvrage sa dimension d'encyclopédie poétique de poche, […] denses au point de paraître inintelligibles, définitives comme si elles contenaient le dernier mot d'un oracle absolu s'exprimant en aphorismes sans appel
.» - Philippe Forest (extrait de la préface)