Tags
Language
Tags

John K. Cooley, "CIA et Jihad, 1950-2002 : Contre l'URSS, une désastreuse alliance"

Posted By: TimMa
John K. Cooley, "CIA et Jihad, 1950-2002 : Contre l'URSS, une désastreuse alliance"

John K. Cooley, "CIA et Jihad, 1950-2002 : Contre l'URSS, une désastreuse alliance"
Autrement | 2002 | ISBN: 274670188X | French | EPUB | 288 pages | 0.4 MB

1950-2001 : c'est l'histoire d'un combat, permanent, secret et multiforme, mené par les Etats-Unis d'Amérique contre l'Union soviétique pendant la "guerre froide". Une "guerre sainte", où, avec l'aide de l'islam le plus radical, tous les coups et toutes les alliances les plus "contre-nature" étaient autorisés. Présidents des Etats-Unis et chefs d'Etat, services secrets et guérilleros, entreprises multinationales, banquiers et marchands d'armes ou de drogue : tous les acteurs et maillons des chaînes de pouvoir et d'influence sont, ici, présents. Lieux, dates, noms, rencontres, correspondances… le génie de ce livre réside dans l'abondance des détails et des preuves concrètes qui tissent une histoire incroyable dont nous voyons aujourd'hui les conséquences et les retombées désastreuses partout dans le monde. Centré sur la période 1979-1989, de l'invasion de l'Afghanistan par les troupes soviétiques à leur retrait, et sur le rôle de la CIA, cet ouvrage remonte dans le temps, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il met en scène des aspects peu connus de la politique étrangère américaine. Edward W. Saïd : "Ce livre est un chef-d'oeuvre de précision, de recherches approfondies, et de réflexion."

Biographie de l'auteur
John K. Cooley est journaliste. Il a commencé sa carrière au New York Herald Tribune, avant de couvrir la guerre d'Algérie pour United Press International, NBC News et le London Observer. En 1965, il devient le correspondant du Christian Science Monitor au Moyen Orient. Basé aujourd'hui à Athènes, il travaille pour ABC news en tant que consultant et spécialiste du Moyen Orient. John K. Cooley a reçu plusieurs prix récompensant sa carrière de journaliste, parmi lesquels le "Council on Foreign Affairs' Foreign Correspondent Fellowship" et le "George Polk Memorial Award".