Subcategories

Maurice Grevisse, André Goosse, "Le bon usage : Grammaire française", 14e édition

Posted By: TimMa
Maurice Grevisse, André Goosse, "Le bon usage : Grammaire française", 14e édition

Maurice Grevisse, André Goosse, "Le bon usage : Grammaire française". 14e édition
De Boeck | 2008 | ISBN: 2801114049 | Français | PDF | 1584 pages | 89.1 MB

En 1936 paraissait la première édition du "Le bon usage", conçu dans l'esprit de Vaugelas par un jeune professeur de français, Maurice Grevisse (1895-1980). Déjà largement plébiscité dès les premières éditions, "Le bon usage" allait connaître une diffusion fulgurante à la suite d'un retentissant article d'André Gide. En 1947, le célèbre écrivain le recommandait aux lecteurs du supplément littéraire du journal Le Figaro comme la meilleure grammaire française.

Depuis le milieu des années 1980 et la 12e édition, c'est André Goosse, gendre de Maurice Grevisse, professeur (devenu émérite) de l'Université de Louvain, membre - et plus tard secrétaire perpétuel - de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique ainsi que membre - et aujourd'hui président - du Conseil international de la langue française, qui assure la mise à jour et la pérennité du BON USAGE.

La 14e édition, la première du XXIe siècle, offre une véritable refonte - fruit d'un travail de plus de 10 ans - et s'impose comme une référence incontournable.

Maurice Grevisse naît le 7 octobre 1895 à Rulles (Belgique), d'un père forgeron et d'une mère couturière. En obtenant son diplôme d'instituteur, il s'écarte de la voie professionnelle paternelle. Il devient alors successivement régent littéraire, professeur et, enfin, accède en 1925 au titre de docteur en philosophie et lettres à l'Université de Liège.

Ayant accepté de refondre une grammaire scolaire existante, il rédige une oeuvre originale, Le Bon Usage, qui paraît en 1936 et deviendra le centre de toute une vie. Les plus grands grammairiens et écrivains de l'époque, dont André Gide, vont saluer ce travail minutieux. Il publie également une série de manuels reconnus pour l'enseignement secondaire.

Plusieurs distinctions viendront ponctuer une carrière admirable, comme le prix De Keyn de l'Académie royale de Belgique en 1939 et la médaille d'or de l'Académie française en 1946.

Maurice Grevisse disparaît le 4 juillet 1980 après avoir confié les rênes du Bon Usage à son gendre, André Goosse.

André Goosse naît à Liège (Belgique) le 16 avril 1926. Les nombreuses lectures qu'offre la bibliothèque paternelle éveillent une passion certaine pour la langue française. Il entame des études de philologie romane en 1945 à l'Université catholique de Louvain où il rencontre Marie-Thérèse Grevisse, fille de l'illustre grammairien. Ils se marieront en 1950.

Après une expérience dans l'enseignement secondaire, il devient professeur dans son université en 1967. Déjà membre de plusieurs institutions littéraires, il entre à l'Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique le 9 octobre 1976. Il en devient le secrétaire perpétuel de 1996 à 2001.

Très vite associé à son beau-père, il prend la succession de Maurice Grevisse afin d'assurer la pérennité du Bon Usage. Avec toujours plus de rigueur, André Goosse continue à actualiser et enrichir ce gigantesque tableau de la langue française. À 81 ans, il achève la réalisation de la 14e édition de l'ouvrage.