Subcategories

Monographie de la Vénus Frégate de 18, de l'ingénieur Sané 1782 (Repost)

Posted By: Oleksandr74
Monographie de la Vénus Frégate de 18, de l'ingénieur Sané 1782 (Repost)

Jean Boudriot, Hubert Berti - Monographie de la Vénus Frégate de 18, de l'ingénieur Sané 1782
Ancre | 1980 | ISBN: 2903179018 | French | 77 pages | PDF | 56 MB

La frégate LA VÉNUS, dite de 18 en raison du calibre de son artillerie principale, fut conçue et dessinée par l'ingénieur SANE et mise en chantier à Brest en 1782. C'est l'un des prototypes des 143 frégates du même type qui seront construites dans tous les ports de France et de l'Europe Continentale de 1780 à la fin de l'Empire Français.
Bâtiments remarquablement réussis, les frégates de 18 de Sané, souvent imitées par les britanniques eurent une longue carrière puisque les dernières, mises en chantier à la fin de l'Empire (1813) ne furent rayées des listes que vers 1850.
Les archives sont riches de récits de valeureuses actions menées par les frégates de Sané. D'autres épisodes tel celui de la Méduse dont les restes ont été retrouvés sur les bancs d'Arguin sont moins brillants.
La documentation que nous vous proposons permet la réalisation de LA VÉNUS et au prix d'une recherche complémentaire, facilitée à la fois par les documents existants dans les archives françaises, britanniques ou dans les nombreux pays occupés par l'Empire, cette cocumentation permet aussi de construire LA VÉNUS ou d'autres bâtiments du même type, caractérisés par une décoration particulière ou par une carrière militaire digne d'intérêt.
LA VÉNUS elle-même eut une carrière humanitaire et pacifique puisque, sous les ordres du capitaine de vaisseau de Rossily qui avait eu le commandement du lougre LE COUREUR lors du célèbre combat de LA BELLE POULE, elle fit un voyage de découvertes en Mer Rouge, dans le Golfe persique et dans l'Océan Indien avant de disparaître corps et biens le 31 Décembre 1788 dans un ouragan après avoir appareillé de Saint Paul de la Réunion.

The frigate La Vénus, referred to as an 18-pdr because of the caliber of her main artillery, was conceived and designed by the engineer Sané and built in Brest in 1782. It is one of the prototypes of the 143 similar frigates which were to be built in every port of France and continental Europe from 1780 to the end of the French Empire.
Often imitated by the British, Sané's 18-pdr frigates enjoyed remarkable success during their lengthy career. The last ones, built at the end of the Empire (1813) were not dropped from the lists until about 1850.
The French archives abound in accounts of the valorous actions led by Sané's frigates. Other episodes, like the story of the Médusé whose wreck was found on the banks of the Arguin are less commandable.
The documentation we offer here brings the Vénus to life. Further research, which was facilitated by documents in French and British archives, as well as archives in the many other countries occupied by the French Empire, enables the construction of the Vénus and other frigates of the same type with a particular decoration or distinguished military career. The Vénus herself had a non-combative and humanitarian career. Her captain, de Rossily, the former commander of the lugger LE COUREUR at the time of the famous battle of LA BELLE POULE, sailed her on a voyage of discovery in the Red Sea, the Persian Gulf, and the Indian Ocean before her complete disappearance during a hurricane with all crew and cargo, on 31 December 1788 after having set sail from Saint Paul de la Réunion.