Subcategories

Al Qadaya Al Kubra

Posted By: yacinekc
Al Qadaya Al Kubra

Al-Qadaya-Al-Kubra
Malek Bennabi, Dar El Fikr Press, Damas, 2000 | 1 edition | ISBN: 1575470330 | 224 pages | PDF | 64 MB

Dans la pensée de Bennabi, un étroit processus d’enchaînement logique entre les trois sphères interdépendantes que sont les idées, la culture et la civilisation est magistralement échafaudé. Pour Bennabi, la situation dans le monde arabe et islamique est une situation d’urgence. On comprend ainsi, que pour lui un exercice intellectuel, une définition abstraite ou un apport théorique comptent peu. « Notre approche de la culture doit être différente de celle des autres. Je parle des Occidentaux chez qui les théories de la culture ont foisonné. Nous vivons des problèmes qui sont totalement différents des problèmes des autres, en conséquence nos concepts de la culture et de la civilisation ne sauraient être les mêmes ». La différence est fondamentale pour une raison simple : le chercheur occidental décrit une réalité sociale concrète et omniprésente. L’édifice est en place devant lui, il le constate et le présente. Le chercheur dans l’espace arabo-musulman doit aborder la culture comme une réalité sociale qui n’existe pas encore. Dans cette perception propre à Bennabi apparaît ainsi un autre élément d’analyse. Si elle existe dans une société, la culture doit être créée dans une autre qui en est dépourvue. Par ailleurs, la réflexion ne peut partir des mêmes points ni conclure aux mêmes résultats. « C’est pourquoi », écrit-il, « nous devons étudier nos problèmes nous-mêmes. J’ai vécu personnellement et je vis ces problèmes, ma définition de la civilisation ne saurait être en conséquence celle de Toynbee. De même que mon concept de la culture ne saurait être le même que celui de Claude Lévi-Strauss. Nous vivons des problèmes qui ne sont que des thèmes de réflexion chez les autres ». Si cette différence est de taille et si elle met en évidence la ligne de démarcation qu’elle signe entre deux approches, conséquentes de deux situations différentes, elle permet surtout de dissiper des ambiguïtés et de démasquer des entreprises suspectes menées sous la bannière du vocable qui comporte le plus dangereux des concepts. « Les mots doivent garder leurs vertus », souligne ailleurs, Bennabi, en particulier le mot culture qui ne doit pas signifier n’importe quoi. Bennabi rejoint ici Malraux lorsqu’il affirme que « la culture ne s’hérite pas, elle se conquiert » (Philippe Benetton : histoire des mots culture et civilisation).

Download


http://rapidshare.com/files/324646270/Al-Qadaya-Al-Kubra.pdf

No mirror please